Les clés pour comprendre l’engouement des motos dans les pays émergents

L’essor économique des pays émergents a entraîné une augmentation du pouvoir d’achat de la population, modifiant ainsi leurs habitudes de consommation et leur mode de vie. Parmi ces changements, l’engouement pour les motos se révèle marquant et mérite une attention particulière. Dans ces nations en plein développement, la mobilité représente un enjeu majeur, et les deux-roues motorisés apparaissent comme une solution pratique et abordable pour répondre à cette problématique. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet intérêt croissant pour les motos, tels que l’urbanisation galopante, l’absence d’infrastructures de transport efficaces, les coûts d’acquisition et d’entretien modérés ou encore l’influence culturelle.

Essor économique des pays émergents et impact sur le marché de la moto

L’essor économique des pays émergents a un impact majeur sur le marché des motos. Avec une croissance importante ces dernières années, ce marché représente un potentiel de développement considérable pour les industriels du secteur. Les chiffres sont effectivement très parlants : selon une étude récente, près de 50% des ventes mondiales de deux-roues motorisés ont été réalisées dans les pays asiatiques et africains en 2020. La Chine reste le plus grand marché mondial avec plus de 20 millions d’immatriculations chaque année, suivie par l’Inde où la moto est très appréciée grâce à son coût accessible et sa grande maniabilité.

A découvrir également : Quel est le meilleur pneu moto GT ?

Cet essor économique a permis aux populations locales d’accéder à la consommation d’une manière générale, mais surtout au transport individuel motorisé, qui devient alors l’un des moyens privilégiés pour se déplacer dans les villes bondées de monde. Le passage d’une société rurale vers une société urbaine entraîne aussi une demande accrue pour les motos afin notamment d’éviter les embouteillages ou encore d’atteindre rapidement leur lieu de travail.

Les constructeurs proposent ainsi des modèles adaptés aux exigences du terrain local, comme Yamaha qui commercialise plusieurs modèles en Indonésie, tandis que Honda s’est spécialisé depuis longtemps dans la production locale avec 80 % des pièces utilisées provenant directement du territoire indien.

A lire aussi : Tout savoir sur les meilleures motos 125 cc ?

Mais cet engouement ne doit pas faire perdre de vue certains problèmes liés à cette explosion commerciale, tels que l’environnement ou encore la sécurité routière, car si ces deux-roues peuvent être pratiques, ils représentent aussi un danger dans le cas d’une utilisation inappropriée. Les gouvernements de ces pays émergents doivent prendre des mesures pour accompagner cette évolution et inciter les usagers à respecter les règles de sécurité routière afin que l’engouement pour la moto ne se transforme pas en fléau.

moto  émergent

La moto un atout pour se déplacer dans les pays émergents

Malgré tout, la moto reste un choix populaire pour de nombreuses raisons. Elle est souvent moins chère à l’achat et à l’entretien que les voitures ou même les scooters. Cela en fait une option accessible pour de nombreux travailleurs qui ne peuvent se permettre des coûts élevés. Elles nécessitent aussi moins d’espace de stationnement, ce qui peut être un avantage important dans les villes surpeuplées où le stationnement est limité.

La moto offre aussi une grande maniabilité dans la circulation dense des villes encombrées, leur permettant de naviguer facilement entre les véhicules arrêtés ou ralentis dans les embouteillages. Les motos sont aussi adaptées aux routes étroites et cahoteuses courantes dans certains pays émergents, offrant ainsi une alternative efficace aux transports publics peu fiables.

Avec le développement des services de livraison par scooter ou par moto pour approvisionner rapidement et efficacement différents commerces (livraison alimentaire…), cela a permis la création d’emplois supplémentaires pour ces populations locales déjà confrontées au chômage croissant.

Malgré ses avantages indéniables, il faut prendre en compte les graves dangers engendrés par l’utilisation inadéquate du deux-roues motorisé, comme le non-respect des normes routières, mais aussi l’exposition accrue à la pollution atmosphérique, liée notamment au trafic dense en ville. Ce sont autant de problèmes qu’il faut prendre en compte. Beaucoup reste encore à faire sur les questions environnementales, mais aussi sanitaires, liées à cette évolution du marché des motos dans les pays émergents.

Les consommateurs séduits par la moto et changement de comportement

En dépit de ces défis, l’engouement pour les motos dans les pays émergents se poursuit. Les gouvernements et les industries locales ont pris conscience de leur potentiel économique et cherchent à développer ce marché en proposant des solutions innovantes pour répondre aux besoins spécifiques de cette population grandissante.

Les constructeurs automobiles adaptent leurs stratégies commerciales pour répondre à cette nouvelle demande. Ils mettent sur le marché des modèles adaptés aux exigences du marché local avec une meilleure consommation d’essence, une fiabilité accrue ainsi que des prix abordables.

Comme cela a été observé dans certains pays développés, l’utilisation croissante des deux-roues motorisés peut aussi avoir un impact positif sur la circulation routière globale. Effectivement, lorsque davantage de personnes utilisent la moto plutôt que la voiture ou même que les transports publics (autobus), cela réduit le nombre global de voitures sur la route et contribue donc à réduire les embouteillages.

Il est clair que l’attrait pour la moto ne cesse jamais de croître malgré quelques inconvénients liés à son utilisation.

Environnement et sécurité : les défis de la moto dans les pays émergents

Cette popularité grandissante a aussi des conséquences environnementales non négligeables. Les émissions de gaz polluants provenant des deux-roues motorisés ont un impact important sur la qualité de l’air dans les villes où l’utilisation de ces engins est très répandue. Les déchets générés par les parties détachées et autres pièces usagées peuvent être difficilement traitables dans certains pays.

Afin de limiter ces impacts négatifs sur l’environnement, pensez à bien sécuriser les équipements qui y sont associés. Les efforts conjoints des gouvernements, des industries locales et des citoyens peuvent contribuer à résoudre ces défis tout en facilitant la croissance économique.

vous pourriez aussi aimer