Comment fonctionne un TPMS ?

Un système TPMS en anglais, Tyre Pressure Monitoring Système, permet de contrôler la pression d’air au niveau des pneus de votre véhicule. C’est un dispositif qui vous protège sur plusieurs plans. Cependant, l’étude pour comprendre le fonctionnement d’un TPMS invite à la connaissance de deux types de mécanismes. Voici un détail sur comment fonctionne un TPMS.

Tyre Pressure Monitoring System direct

Le mécanisme du TPMS direct permet de disposer d’une technologie avancée qui facilite une lecture efficace. Notez que ce mécanisme aide non seulement à la lecture de la pression d’air, mais aussi de la température interne du pneu. En effet, ce sont des capteurs électroniques de pression qui sont disposés sur les pneus.

A lire en complément : Quels sont les inconvénients de la voiture hybride ?

Les informations quant à elles, sont transmises par ondes radio aux éléments de bord qui permettent de déchiffrer chaque code envoyé. Alors, aussitôt que le niveau de gonflage diminue de 20 % de la pression normale, le voyant lumineux s’allume. Ce dernier est visible sur votre tableau de bord. Il est donc impossible de ne pas s’en apercevoir.

Il s’agit d’un dispositif alimenté par une pile avec une durée de vie d’au moins 6 ans. Il y en a également d’autres qui fonctionnent en utilisant un système à induction électromagnétique. Ces modèles sont, de ce fait, reconnus plus fiables en optimisant aussi la transmission des données.

A lire en complément : De nouvelles pistes cyclables à Paris

Tyre Pressure Monitoring System indirect

Avec ce type de mécanisme, les éléments qui sont impliqués dans le fonctionnement du TPMS diffèrent. En effet, ici, aucun capteur de pression d’air n’est utilisé. Ce sont plutôt les capteurs du système antiblocage des roues qu’exploite le dispositif pour calculer la pression d’air des pneus. Avec certains modèles de TPMS, ce sont les informations fournies par le système de contrôle de trajectoire du véhicule qui servent pour ce calcul.

Il est néanmoins clair que ces éléments précités ne remplacent pas efficacement les capteurs de pression d’air. Les résultats obtenus ne sont donc pas aussi précis que cela devrait l’être. Notez que le type de pneus ainsi que l’état des routes empruntées influent considérablement sur les estimations obtenues par ce type de mécanisme.

Par ailleurs, il s’agit également d’un système qui ne vous est pas utile lorsque les quatre pneus sont en manque d’air. En effet, les TPMS indirects ne détectent rien en ce moment. Ce qui risque de devenir désagréable et surprenant pour vous. En plus, il faut un temps de 20, voire 60 minutes à un système indirect pour être opérationnel. Privilégier l’installation d’un système TPMS direct paraîtrait de ce fait plus astucieux.

Bon à savoir

  • Réinitialiser le TPMS indirect après chaque gonflement des pneus optimise son fonctionnement.
  • Vous devez faire un réglage du système de calcul du TPMS direct/indirect, lorsque vous changez de pneu.
  • Il est important qu’un professionnel fasse régulièrement une maintenance des capteurs pour le bon fonctionnement du TPMS.
  • Les capteurs de pression d’air sont faits de diverses technologies. Vous en avez qui impliquent le retrait de la valve pour gonfler le pneu et d’autres qui restent fixés pendant le gonflement du pneu.
  • Le TPMS indirect est moins cher par rapport au TPMS direct.

En bref, il existe deux types de fonctionnement d’un TPMS. Le mécanisme peut être direct ou indirect. Toutefois, le modèle direct s’avère plus avantageux que le TPMS indirect.

vous pourriez aussi aimer