Pour acheter une voiture, il faut surtout trouver le bon coin. Si pour vous, c’est chez un concessionnaire, vous devriez vous apprêter pour une joute verbale. On vous aide dans votre négociation à travers les recommandations suivantes.

S’informer

Pour gagner une joute verbale, il faut avant tout être en mesure d’affronter son adversaire. Chez le concessionnaire, ce sont des loups des finances qui travaillent comme marchands. Le chef de la meute est le meilleur vendeur de la semaine ou du mois. C’est lui que vous devez viser comme adversaire de négociation. Vous vous préparerez alors à l’affronter.

A découvrir également : Quel permis pour conduire un scooter ?

Pour cela, on vous recommande de vous documenter. Pour commencer, vous devez avoir un modèle précis de véhicule en tête. Ainsi, vous ne vous ferez pas tourner en bourrique par le vendeur. Il saura que vous vous êtes décidé pour un type de véhicule précis. Ensuite, il faut savoir se prononcer sur le secteur de l’automobile en général. On doit avoir des notions sur les prix, les modèles les plus récents et les plus vieux ainsi que leurs caractéristiques. Enfin, il conviendrait de garder la tête sur les épaules. L’on vous conseille de conserver votre sang-froid à n’importe quel moment.

Miser sur les véhicules en stock

Les véhicules déjà disponibles sur les lieux sont des véhicules à vendre forcément pour le concessionnaire. S’il tombe sur un client qui en veut, il sera content de s’en débarrasser. Vous devriez lui faire comprendre alors que vous êtes en position de force et que vous voulez un véhicule pareil. Puisque le véhicule est déjà présent en stock, l’on ne pourra plus inventer des frais externes. En dehors de cela, il est possible de faire un test avant d’acheter.

A découvrir également : Confiez votre projet à ce garage Mercedes à Liège

Négocier le prix du véhicule en tout

Normalement, le vendeur du concessionnaire vous fait négocier le prix du véhicule sans les frais connexes. Cela lui permet après de vous en imposer. La remise qu’il vous offre, il réussit à la retirer à l’aide des autres frais. Vous devez pouvoir l’en empêcher. Cela passe par une technique de négociation de l’ensemble. Vous ne parlez pas du prix du véhicule, mais du coût de la vente. Si le vendeur sent que vous vous y connaissez, il ne vous traitera pas de haut et vous aurez votre véhicule au meilleur prix. Vous pourrez alors profiter de son service après-vente et de son assistance pour l’obtention de la carte grise, entre autres.

Miser sur la concurrence

Lorsqu’un concessionnaire auto sait qu’il est en concurrence avec un autre concessionnaire, ses prix baissent rapidement. Vous devez être en mesure de faire quelques allusions pour mettre la puce à l’oreille du vendeur. Il sentira que vous connaissez les prix des concurrents et que vous pourriez aller voir là-bas si leur prix ne vous allait pas.

Dans certains cas, il est même préférable d’attendre les fêtes de fin d’année et les promotions, réductions et privilèges venant avec pour acheter son véhicule. Cela permet de négocier plus aisément les remises. On obtient alors la voiture de ses rêves à moindre coût.

Show Buttons
Hide Buttons