Une voiture qui a subi un accident peut être mobilisée et retirée de la circulation par les forces de l’ordre si ceux-ci la jugent dangereuse. Ainsi, la voiture endommagée sera considérée comme une voiture accidentée et devra suivre une expertise par un spécialiste afin de décider de son sort. Que peut-on alors faire de sa voiture accidentée ? Découvrez cela dans cet article !

Le rapport après expertise

A voir aussi : Vendre sa voiture : quelles sont les démarches à suivre ?

On appelle une voiture accidentée, un véhicule qui a subi des dommages à la suite d’un accident de circulation. En effet, après cet accident de circulation, la voiture immobilisée par les forces de l’ordre est ensuite remise à un expert pour l’examiner. Ce dernier devra donc identifier les éventuelles détériorations de la carrosserie, du châssis ou de la direction. L’expert dans son analyse devra également bien vérifier si les éléments du véhicule qui assurent la sécurité ne sont pas touchés après l’accident. Ainsi, à la fin de son expertise, il devra rédiger un rapport expliquant si la voiture est dangereuse ou pas. Le certificat d’immatriculation sera donc restitué au propriétaire de la voiture lorsque celle-ci ne présente aucun danger. Ce dernier peut donc à nouveau retrouver son plein droit sur sa voiture et peut décider de continuer à l’utiliser ou alors de la vendre.

La réparation

Lorsqu’après l’expertise, le rapport indique que la voiture accidentée est dangereuse, le propriétaire peut alors décider de continuer à s’en servir. Cependant, il doit obligatoirement la faire réparer avant tout usage ! Dans ce cas, le sort du véhicule dépendra du montant des réparations. Une voiture accidentée sera jugée réparable seulement si le montant des travaux est inférieur à la valeur du véhicule. Ainsi, elle sera immobilisée pendant les travaux de réparation. De ce fait, ces travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel en conformité au devis effectué par l’expert.

A lire aussi : Quel est le modèle de voiture favori des femmes ?

À la fin des travaux, le véhicule devra à nouveau faire objet d’une expertise qui permettra de lever l’interdiction de rouler puis la restitution de la carte grise au propriétaire.

La reprise par l’assureur

L’option de reprise de la voiture accidentée se réalise uniquement lorsque l’expert juge que le montant des réparations est supérieur à la valeur du véhicule ou que cette dernière est irréparable. Dans ces conditions, l’automobile sera reprise par l’assureur qui proposera une offre de rachat au propriétaire. D’autre part, le véhicule accidenté peut être également revendu à un acheteur professionnel tel que la casse ou à un garagiste pour une destruction ou une récupération des pièces.

Par ailleurs, la voiture accidentée capable de rouler à nouveau peut être revendue à un particulier ou à un professionnel. Dans ce cas, il serait judicieux de préciser l’état de la voiture au futur acheteur en l’écrivant sur l’annonce ainsi que sur la déclaration de cession. Ainsi, il est également recommandé de remettre au nouveau propriétaire les factures de réparation et le rapport d’expertise pouvant certifier que l’automobile est en état de circuler.

Une voiture accidentée n’est pas forcément une perte totale, car elle peut bien être vendue ou réparée.

Show Buttons
Hide Buttons