Il est nécessaire d’établir les circonstances de l’accident avec précision et en détail, puisque seul ce document détermine les responsabilités des conducteurs impliqués. Vous êtes victime d’un accident de la circulation avec votre véhicule de collecte avec un autre véhicule…

En présence d’un tiers identifié, ne donnez jamais à l’autre chauffeur l’initiative de remplir votre place à l’amiable.

Le verso doit être fourni par chaque conducteur en question, même si l’information au verso ne peut être opposée à l’assureur de la contrepartie, simplement dans le cas d’informations supplémentaires indiquant les circonstances de l’accident.

Lire également : Assurance auto tous risques : quels sont les avantages ?

Le document doit être présenté sur le site lui-même et au moment de l’accident.

Si vous n’avez pas d’illustration standard de goodie, sachez que vous pouvez faire l’accident de retour sur un simple papier gratuit.

Lire également : Comment résilier une assurance auto ?

Ça ne devrait pas être oublié de mentionner :

  • la date, le lieu et l’heure de l’accident ;
  • l’ identité des parties concernées ;
  • Coordonnées des assureurs ;
  • les numéros de contrat et les circonstances détaillées de l’accident ;
  • les coordonnées exactes des tiers potentiels qui ont été témoins des faits.

Rejeter toute proposition qui suggère de reporter la création de la déclaration à l’amiable.

Se réjouit souvent du conducteur offensif, qui après cela refuse de reconnaître son injustice, qu’il avait acceptée en ce moment…

En cas de refus de l’autre conducteur de remplir un rapport d’accident amiable, assurez-vous d’enregistrer avec précision le numéro de sa plaque d’immatriculation, ainsi que la validité de son assurance, les coordonnées de son assureur et son numéro de contrat d’assurance avec l’étiquette d’assurance attachée à son pare-brise.

Identifiez le les témoins présents sur les lieux de l’accident et en informer votre assureur au moment de votre rapport d’accident.

Prenez différentes photos des lieux de l’accident et des points d’impact des deux véhicules avec votre smartphone avant de déplacer votre véhicule.

Si l’accident de la circulation concerne trois véhicules ou plus, chaque conducteur doit remplir deux conclusions consensuelles, l’une avec la personne qui l’a rencontré et l’autre avec le conducteur qu’il a rencontré.

Vous êtes victime d’un accident de la circulation avec votre véhicule de collecte qu’aucun autre véhicule n’est impliqué…

En l’absence de tiers, notamment en cas de perte de contrôle de votre véhicule ou en cas d’accident avec un corps permanent ou un animal dont le propriétaire n’a pas été identifié, remplissez seul votre déclaration amicale.

Même dans ces circonstances, il sera tenu de fournir à votre assureur une explication détaillée. , qui spécifie ce qui suit :

  • les lieux
  • date, heure,
  • circonstances
  • les témoins potentiels de l’accident et les dommages subis.

Sachez que vos dommages matériels seront traités par vous-même si vous êtes assuré contre tous les accidents (tous risques) si votre véhicule est impliqué seul.

Vous serez alors indemnisé pour vos dommages matériels, moins la franchise restante à vos frais.

Comment remplir correctement votre détection consensuelle d’accidents

Ne vous fâchez en aucune circonstance… Restez calme et accueillant.

Maintenez votre tranquillité d’esprit et votre gentillesse habituelle, soyez inexorable, contrôlez vos émotions pour éviter les erreurs dans la rédaction de la déclaration consensuelle.

Il convient donc de le faire avec soin, car une déclaration consensuelle, mal informée ou mal illustrée, est généralement une Transfert de responsabilité.

Sachant qu’une fois signé et transmis aux assureurs respectifs, tout changement ne peut être effectué qu’avec le consentement exprès de l’autre conducteur.

Assurez-vous d’écrire votre déclaration consensuelle avec un stylo à bille d’une manière très lisible, à la fois sur l’original et le double de la déclaration consensuelle.

Si l’assureur a des difficultés à la comprendre ou à l’interpréter, il accordera en principe une répartition des tâches.

Le rapport se compose de deux parties.

L’ avant se compose de deux parties, dont l’une est réservée au véhicule A et l’autre au véhicule B.

Le document contient dix-sept circonstances possibles pour chaque conducteur.

Le panneau avant doit indiquer :

  • la date et le lieu de l’accident,
  • la présence de blessures possibles et la nature de la dommages,
  • renseignements sur les témoins
  • Les informations relatives aux conducteurs et aux véhicules concernés,
  • matérialisation des points de choc
  • les circonstances de l’accident
  • les grandes lignes et les observations et litiges concernant les circonstances de l’accident ou du dommage observé, sans apposer les signatures de chaque conducteur concerné.

La section du commentaire peut être utile en cas de désaccord, surtout si les circonstances possibles ne correspondent pas à la réalité des faits.

Le dessin peut être tout aussi important lorsqu’il s’agit de matérialiser des panneaux sur le sol (panneaux, lumières, etc.), sur les véhicules en circulation ou dans le parking.

Son dos permet de fournir divers détails sans pouvoir défier son front.

Si vous n’êtes pas d’accord avec l’autre conducteur impliqué sur les circonstances de l’accident, refusez d’utiliser le déclaration amiable et spécifiez votre incohérence avec la section « Mes commentaires ».

N’ oubliez pas que la signature de la déclaration consensuelle est reconnaissance et vous oblige à toute information qu’elle peut contenir, tout comme celle de l’autre conducteur.

Après la signature des deux conducteurs impliqués, le front de la déclaration consensuelle est incontestable.

Par conséquent, aucune nouvelle information ne peut être ajoutée après cela.

Petit conseil… Gardez toujours deux formes de témoignage amiable dans la boîte à gants du véhicule de collection, qui sont souvent nécessaires pour les versements ou les surcharges qui vous obligeraient à régénérer votre rapport d’accident consensuel.

Accident avec votre véhicule collecteur… Comment remplir votre rapport correctement

Publié le 15/07/2019

Auteur : Thierry de Franceschi —MascotteAssurances

déclaration amiable et spécifiez votre incohérence avec la section « Mes commentaires ».

N’ oubliez pas que la signature de la déclaration consensuelle est reconnaissance et vous oblige à toute information qu’elle peut contenir, tout comme celle de l’autre conducteur.

Après la signature des deux conducteurs impliqués, le front de la déclaration consensuelle est incontestable.

Par conséquent, aucune nouvelle information ne peut être ajoutée après cela.

Petit conseil… Gardez toujours deux formes de témoignage amiable dans la boîte à gants du véhicule de collection, qui sont souvent nécessaires pour les versements ou les surcharges qui vous obligeraient à régénérer votre rapport d’accident consensuel.

Accident avec votre véhicule collecteur… Comment remplir votre rapport correctement

Publié le 15/07/2019

Auteur : Thierry de Franceschi

Show Buttons
Hide Buttons