L’achat d’une voiture d’occasion est un investissement risqué, surtout lorsqu’on ne fait pas attention à certains détails. Mais cette catégorie de voiture dispose de certains atouts et le prix est généralement très attrayant. Solution très économique, la négociation est la clé pour faire une bonne affaire sans se ruiner. Voici 4 pistes pour vous permettre de bien négocier le prix d’une voiture d’occasion.

A lire aussi : Permis de conduire : 5 conseils pour réussir à l’examen

1.     Renseignez-vous sur la cote du véhicule

La cote d’un véhicule est sa valeur dégressive au cours des années. Pour connaître la valeur marchande d’un véhicule d’occasion, il faut connaître son âge, le modèle, et le nombre de kilomètres au compteur. Connaître la côte de votre futur véhicule vous permet d’éviter les arnaques et surtout de négocier efficacement le prix. Vous faites jouer en quelque sorte la concurrence pour avoir le meilleur prix possible.

2.     Vérifier les pièces de la voiture d’occasion

Pour qu’une voiture d’occasion vaille vraiment le montant de la cote, il est indispensable qu’elle ait un historique irréprochable. Les véhicules d’occasion pouvant prétendre à cela sont extrêmement rares. C’est uniquement en vérifiant les papiers du véhicule, notamment le carnet d’entretien, qu’on peut trouver des motifs à négociation. On utilise tous les petits oublis et les incidents. Un contrôle technique qui n’a pas été fait à bonne date peut être un gros avantage.

Lire également : Quel est le modèle de voiture favori des femmes ?

3.     Examinez avec attention le véhicule

Pour un achat sûr, mais aussi pour la négociation, il est indispensable de vérifier l’état de la voiture. Chaque élément doit donc être passé au crible. La carrosserie l’huile, les sièges, les pneus, etc., doivent faire l’objet de vérifications attentives. C’est en faisant un examen minutieux de l’état du véhicule que l’on pourra identifier les éventuels défauts et les points de négociation. Il serait en effet tout à fait justifié de demander une petite réduction pour des tâches sur les banquettes ou pour des rayures. Ces réductions seront utiles pour faire d’éventuelles réparations.

4.     Essayez la voiture avant de l’acheter

Pour l’achat d’une voiture d’occasion, l’essai est un passage obligé. Il permet en effet d’identifier plus facilement les problèmes invisibles lors d’un simple examen. Les bruits bizarres, les problèmes de freinage, l’alignement des roues, le fonctionnement de la climatisation sont des exemples de points à vérifier lors de la conduite sur route. Tous ces problèmes pouvant nécessiter des réparations, on peut les utiliser pour négocier le prix de la voiture. Il est donc indispensable d’essayer la voiture avant de signer les contrats.

Show Buttons
Hide Buttons