Résiliation de l’assurance auto MAAF

Vous avez une assurance auto à la MAAF et vous voulez mettre fin à cela. Que cela soit parce que vous avez envie de changer de compagnie ou que vous n’avez plus besoin de cela, vous devez connaître les conditions pour le faire. Certes, vous avez la possibilité de mettre fin à votre contrat quand vous voulez en suivant certaines règles. Dans ce mini-guide, découvrez comment résilier l’assurance auto MAAF ainsi que les motifs pour le faire.

La procédure pour résilier une assurance auto MAAF

Pour résilier une assurance auto MAAF, vous devez suivre une procédure. Celle-ci reste la même pour tous les motifs. Pour cela, il suffit de rédiger une lettre de résiliation et l’envoyer par courrier.

A voir aussi : Assurance auto pas chère : quelle relation avec le bonus-malus ?

N’oubliez pas que c’est le service client qui doit recevoir votre demande et vous devez faire le dépôt avec accusé de réception. Vous devez ajouter une copie des documents qui justifient le motif pour lequel vous avez décidé de résilier l’assurance auto MAAF.

Résilier l’assurance auto MAAF à l’échéance

La MAAF donne la possibilité à tous ses assurés de résilier leur assurance dès que cela vient à échéance. D’ailleurs, il en est de même que pour toutes les autres compagnies d’assurance. Les contrats d’assurance prennent effet dès le jour de la souscription et viennent à terme le 3 décembre de la même année.

A découvrir également : Comment payer moins cher votre assurance auto ?

La reconduction est automatique lorsque vous n’émettez pas le désir d’y mettre fin. Vous devez faire part à la compagnie d’assurance de votre souhait de mettre fin au contrat en cours suivant les conditions requises.

Pour ce faire, vous devez attendre que le contrat arrive au 31 décembre. Il faudra tenir informée votre compagnie d’assurance à deux mois avant l’échéance. Vous ne devez pas attendre le 31 pour envoyer une demande de résiliation. De la même façon, la MAAF doit envoyer un courrier à l’assuré 15 jours avant la date de résiliation pour l’informer de ces droits.

Résilier une assurance auto MAAF avec la Loi Hamon

assurance auto MAAF

La loi Hamon vous donne la possibilité de mettre fin à un contrat à tout moment. Elle vous permet de rompre le contrat à tout moment dès que vous avez franchi la première année de la signature.

Vous n’avez pas besoin d’un motif ou de justifier les raisons qui vous poussent à le faire. Il ne faut pas oublier que la voiture doit avoir son assurance à jour, donc vous devez prendre les précautions. Dans ce cas, il faut d’abord prendre la peine de signer chez une autre compagnie avant de venir rompre auprès de MAAF.

Rompre le contrat d’assurance auto MAAF suite à un événement particulier

Vous avez plusieurs situations qui vous amèneront à résilier le contrat d’assurance auto MAAF en cours de contrat. Ainsi, vous avez le transfert de la propriété à une autre personne. Il y a aussi certaines situations qui modifient votre risque assuré.

À titre d’exemple, le changement de domicile, celui du régime matrimonial, de la profession ou un départ en retraite. Ce sont des causes qui amènent l’assuré à résilier une assurance. Mieux, il y a aussi des cas de vols de la voiture. Dans ce cas, la garantie cesse dans les trente jours qui suivent la déclaration du vol au niveau des autorités.

Entre autres raisons particulières, vous avez la diminution des risques ou le refus de la MAAF de réduire les cotisations. La compagnie est aussi en mesure de résilier un autre contrat suite à un sinistre.

Tous ces cas sont considérés comme des événements particuliers qui sont capables d’être à la base de la résiliation de l’assurance MAAF.

Les frais de résiliation de l’assurance auto MAAF

Dans le cas où vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance auto MAAF avant la fin du contrat, vous devez savoir que cela implique des frais. Effectivement, la résiliation d’un contrat peut engendrer des dépenses importantes pour l’assuré.

En général, ces frais sont définis contractuellement et varient en fonction de plusieurs paramètres tels que le nombre de mois restants à courir jusqu’à l’échéance annuelle ou encore les garanties souscrites. Vous devez lire attentivement les conditions générales du contrat afin de connaître précisément les modalités liées à la rupture anticipée du contrat.

Chez MAAF, lorsque vous décidez d’interrompre votre assurance auto avant son terme légal, il y a certainement des frais à payer. Ces derniers viennent en compensation aux manques-à-gagner subis par l’assureur suite au départ prématuré.

Les frais se calculent ainsi :
• Si vous êtes dans une période d’un an suivant la souscription : 45 euros
• Dans le cas contraire : un quart des cotisations pour les mois restants.

Ce qui veut dire qu’une résiliation après six mois nécessitera un paiement équivalent à deux trimestres complets (soit 50% environ) plus 45 euros si elle intervient durant la première année.

Il faut noter que ces chiffres sont donnés ici uniquement à titre indicatif et peuvent être sujets à variations selon différents critères spécifiques propres au dossier concerné.

Les conséquences de la résiliation de l’assurance auto MAAF sur le bonus-malus

La résiliation de votre assurance auto MAAF peut aussi avoir des conséquences sur votre bonus-malus. Effectivement, si vous décidez de rompre le contrat avant l’échéance annuelle, vous risquez de perdre une partie du bonus que vous avez accumulé au fil des années.

Le bonus-malus est un système qui permet aux assureurs d’adapter le tarif de l’assurance auto en fonction du conducteur. Ce système repose sur un barème qui évolue en fonction des sinistres et accidents responsables ou non-responsables. Plus précisément, il s’agit d’un coefficient appliqué à la prime d’assurance : plus celui-ci est bas, moins la prime sera chère.

Lorsque vous changez d’assureur pour quelque raison que ce soit, vous devez savoir quel va être l’impact sur votre bonus-malus. Vous devez impérativement penser à conserver les justificatifs nécessaires, notamment les relevés d’informations fournis par vos anciens assureurs.

C’est notamment le cas pour les clients ayant souscrit des contrats avec MAAF, car cette compagnie utilise un système spécifique appelé Bonus. Ce dispositif permet aux assurés ayant atteint le niveau maximal (coefficient 0) après plusieurs années sans accident responsable, de conserver leur avantage même en cas d’accident responsable pendant deux ans maximum, après quoi ils reviennent au coefficient initial suivant leur historique.

Si vous quittez MAAF alors que vous bénéficiez encore du Bonus 50 suite à un départ prématuré, par exemple, ou parce que c’est la fin du cycle de deux ans, vous devez vérifier si votre nouvel assureur reconnaît avantageusement cette mesure. Effectivement, tous ne le font pas.

Pour éviter les mauvaises surprises, vous devez appréhender les conséquences d’une résiliation sur votre bonus-malus et envisager toutes les solutions possibles avec prudence.

vous pourriez aussi aimer